21 octobre 2015 Olivier Riguel

ENZO DANS GALA

ENZO, à 25 ans le jeune illusionniste entend bien insuffler un vent de fraîcheur au monde de la magie. Abracadabra !

Quand il était môme, ENZO contemplait les colombes qui peuplaient la cuisine familiale et un coffret d’apprenti magicien caché sous son lit. Il se rêvait magicien. Aujourd’hui il se fait transpercer par un champ électromagnétique pour remonter le temps. Animé par une irrésistible envie de faire voyager son public, cet illusionniste 2.0 propose de faire vivre la magie autrement et d’oublier  – enfin – le lapin blanc qui sort du chapeau et les habituels tours de cartes. « Je veux que les gens, vivent des expériences et non des hallucinations. Je casse les codes pour inviter les spectateurs à voir la magie différemment et à découvrir les coulisses », confie-t-il. Avec Enzo, le monde de l’étrange se veut scientifique et empirique : tout s’explique, tout se travaille, mais tout garde sa part de mystère. Le chemin a été long pour réussir à créer un tel show. Après avoir réalisé son premier spectacle spectacle dans un camping breton à l’âge de onze ans, le jeune Nantais s’est prolongé. « Mes copains ne me comprenaient plus, parfois je restais cloîtré dans mon garage jusqu’à 4 heures du matin », se souvient-il. Et puis, il a fallu convaincre les parents : « Vouloir être magicien, c’est comme vouloir devenir danseuse quand on est petite fille ou cosmonaute pour les petits garçons, on sait que c’est impossible. » Pourtant, le jeune célibataire n’a jamais rien lâché : c’est grâce à des formations en ingénierie, menuiserie, son et lumière, qu’il est aujourd’hui capable de réaliser son rêve d’enfant. Remarqué il y a deux ans dans l’émission La France à Un Incroyable Talent sur M6, le jeune homme ose tout au nom de la magie. « Parfois, je risque même un arrêt cardiaque et on a déjà cramé 80 000 euros de matériel » s’exclame-t-il. Bref, la passion n’a pas de prix

Enzo l'insaisissable au Casino de Paris du 22 octobre au 1er novembre

Enzo l’insaisissable au Casino de Paris du 22 octobre au 1er novembre

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,